GOMA: l’insécurité, un pain quotidien dans la commune de Karisimbi

 

La Population du quartier Mugunga et Ndosho passe des nuits sous l’insécurité grandissante. Des personnes fusillées et un mort enregistré, plus de 15 maisons cambriolées, bilan des cas d’insécurité dans 2 jours, dont le dernier cas est arrivé la nuit de ce lundi 22 Mai 2023.

Claude RUGO, président de la jeunesse de la commune de Karisimbi explique:
“Ça fait deux jour que nous sommes entrain de pleurer suite aux actes des inciviques à Ndosho. Ces inciviques ont fait incursion dans deux maisons où ils ont pillé tout les biens de valeur, fusillé l’un de nos paisible citoyens. Dans la nuit du dimanche, ces inciviques en tenu militaire ont troué quatre maisons à Mugunga dans l’avenue RUSAYO 2 et ont tiré sur un jeune qui a perdu la vie immédiatement, selon notre source.

Claude RUGO se pose la question de savoir pourquoi les maisons sont pillées, les gens fusillés et assassinés dans une opération qui dure environ deux heures de temps sous le regard impuissant des autorités qui sont sensés protéger la population via le service de sécurité.

Ajoute-t-il, “ce n’est pas compréhensible que dans deux jours on en Vienne à perdre deux citoyens. La paix ou la sécurité n’est pas un cadeau ni un biscuit pour la population mais c’est un droit à leur égard, précise notre source.

Claude RUGO, les larmes aux yeux, dit que si la paix ne revient pas il va initier une marche pour sollicité la démission totale de toute les autorités car, personne ne sait ce qui se passé.” À en croire notre source.

Laila kayuya

Check Also

BENI : le mouvement citoyen Véranda Mutsanga est descendu dans les rues de Mangina

  Marche improvisée en commune de Mangina par des militants pro-veranda Mutsanga ce Mardi 30 …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: